Site Loader

Parmi les métiers les plus exposés aux aléas de la vie et aux risques de maladies, celui de médecin figure en bonne place. Les praticiens exerçant en tant que médecins libéraux dépendent généralement de leur régime obligatoire, leur offrant une couverture assez élémentaire face aux imprévus. Dans le cas d’un arrêt maladie, ils se retrouvent limités aux prestations de ce régime, car ils ne bénéficient pas des garanties employeur classiques. Toutefois, cela change si le médecin souscrit à une assurance prévoyance spécifique. Que faut-il savoir sur cette dernière ? Découvrons-le ici.

L’assurance prévoyance médecin, qu’est-ce que c’est ?

L’assurance prévoyance médecin, comme vous pouvez le découvrir si vous cliquez ici maintenant, cible spécifiquement les professionnels de la médecine, y compris les remplaçants exercent en tant que libéraux. Souscrire à un tel contrat offre la possibilité de renforcer les prestations fournies par l’assurance maladie obligatoire, procurant ainsi des indemnisations plus conséquentes en cas d’arrêt de travail. Cette protection supplémentaire se révèle essentielle, intervenant pour assurer le versement d’indemnités journalières en cas d’incapacité temporaire.

Avez-vous vu cela : 5 conseils pour bien préparer votre recherche de bureaux

Selon les modalités et les garanties stipulées dans votre contrat de prévoyance, en cas de décès ou d’invalidité, cette dernière peut étendre sa couverture à votre famille et à vous-même. Ces prestations complémentaires viennent s’ajouter aux indemnités journalières de base. En résumé, ce contrat offre la possibilité d’assurer votre équilibre financier tout en soutenant vos proches.

Quelles sont les prestations du Régime obligatoire des médecins libéraux ?

Sur le territoire français, les médecins, qu’ils soient spécialistes ou généralistes, sont affiliés à la caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF). Dans le cas où ces derniers sont sujets à un arrêt de travail, en particulier pour les médecins exerçant en libéral, un arrêt de 90 jours est nécessaire avant de pouvoir bénéficier des indemnités. Pendant cette période, il devient impératif de trouver les ressources financières nécessaires pour couvrir les charges fixes, une tâche délicate étant donné que vous dépendez de l’activité professionnelle que vous exercez.

A lire en complément : Comparatif prévoyance pour les travailleurs non salariés : combien cela coûte-t-il ?

Même si un médecin remplaçant accepte de vous reverser une partie de ses revenus, vous restez responsable du paiement des salaires éventuels, de vos factures et de votre loyer, et ce, avec le risque de ne pas avoir les fonds nécessaires pour vous en acquitter. Ce qu’il faut savoir, c’est que les indemnités du régime obligatoire sont liées à vos revenus de l’avant-dernière année.

De quelle garantie jouissez-vous grâce à un contrat de prévoyance médecin ?

Dans votre contrat plusieurs garanties sont stipulées et ces dernières vous permettent de tenir bon s’il vous arrivait quelque chose. Parmi celles-ci, nous avons la garantie de maintien de salaire qui est indispensable pour percevoir des revenus même si vous êtes obligé d’arrêter de travailler. Nous avons également la garantie invalidité qui vous suit jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite. Elle vous assure un capital ou une rente de la part de votre employeur en cas d’invalidité professionnelle. On finit avec la garantie décès/PTIA. Notons que les femmes enceintes ont également accès à l’assurance prévoyance médecin.